MOITIÉ-MOITIÉ de Daniel Keene (Australie)

Traduction de Séverine Magois – Mise en scène de Kristian Frédric -Avec Cédric Dorier et Denis Lavalou

Deux hommes se retrouvent après dix années d’absence. deux demi-frères qui ont 20 ans de différence. L’aîné est parti. Sans explication. Il revient – sans explication- se réapproprie le territoire. Ambiguïté. Tension. Haine. Des questions sont posées, des réponses dérapent. La désinvolture apparente, c’est l’arbre qui cache la forêt. Les phrases de Daniel Keene sont brêves, gravées d’amertume et de solitude, chaque dialogue pourrait être le dernier, mais cette manière lapidaire produit une haute poésie de la confrontation. Comme si Caïn et Abel trouvaient l’occasion, le temps de se parler.

«(…) La mise en scène de Kristian Frédric s’ajuste parfaitement aux mots et aux rythmes que ceux-ci imposent : sa direction d’acteurs est précise (grâce, entre autre, au travail du corps effectué par Laurence Levasseur), à la fois réaliste et déphasée, décalée. Les deux comédiens (Denis Lavalou et Cédric Dorier) sont solides, se prêtant corps et âmes au texte et à la mise en scène (…) » David Lefebvre, Mon Théâtre

«(…) Kristian Frédric montre, encore une fois, qu’il sait maintenir une tension et traduire un malaise qui bouscule autant dans l’action d’une certaine violence que dans la réflexion. Parfois énigmatique et lourde, la pensée, à la fin, se clarifie et ouvre sur des avenues surprenantes. » Stéphane Despatie, Voir

«(…) C’est une brillante métaphore du chaos qui donne naissance à l’étoile, à la vie comme dirait Chaplin et qui peut trouver écho aussi dans l’univers de Boris Vian (…) C’est une pièce qui parle, un texte qui a beaucoup de sens sur la perte des repères, sur la prière nécessaire au défunt, sur notre origine. Un texte aussi signifiant sur l’appartenance réciproque lorsqu’on naît dans une même famille. A cet âge, on croît que notre frère, notre sœur nous appartient et lui pense la même chose. Tout ça a beaucoup de force notamment grâce à cette mise en scène qui est on ne peut plus inspirée, avec deux comédiens formidables complètement habités. Je dis bravo à Moitié-Moitié. » Marie-Christine Trottier, Radio Canada Première chaîne – Émission Désautels

DVD-R

Durée 95min

©2008 Imagin Productions

JAZ de Koffi Kwahulé

Jaz s’appuie sur un texte extrêmement fort et des éléments scéniques et techniques qui créent un univers pictural s’apparentant à un tableau, à une scène cinématographique et qui interpelleront les spectateurs à plusieurs niveaux. La nouvelle création de Kristian Frédric pousse encore plus loin la mixité des médiums (arts de la scène, vidéo, son) et l’utilisation des nouvelles technologies qui sont autant des participants actifs de la mise en scène que des éléments du décor.

« Ce qui frappe dans ce texte est avant tout le souffle lyrique, la force et la liberté de la langue. Avec des formules brèves, dans un style à la fois parlé et poétique, l’auteur donne voix d’une grande musicalité à une figure tragique au destin en apparence banal »
(Bureau des lecteurs de la Comédie-Française).
« J’ai assisté à un ballet technologique en duo…Amélie et lui, le robot qui joue son rôle de porteur dans cette chorégraphie contemporaine. JAZ est un spectacle humaniste empreint d’une grande poésie contemporaine. » Paula Barsetti
« Un univers à la Jeunet et Caro (Délicatessen, la Cité des enfants perdus), des imaginaires habituellement exploités davantage au cinéma et dans la bande dessinée qu’au théâtre.» Le Devoir Montréal
« Un solo dur à l’esthétique à la fois raffinée et radicale, qui met le spectateur face à la barbarie et l’inhumanité dont l’être humain est capable. » La Presse – Montréal
« Un fascinant objet dense et oppressant de véracité. » Le Quatrième – Montréal
« Amélie Chérubin-Soulières livre une performance remarquable et athlétique, charnelle et animale. » Mon Théâtre – Montréal
« Un texte fort et une comédienne magnifique » La Marseillaise – France
« Ce spectacle est d’une densité et d’une profondeur exceptionnelles. Je crois que j’en ai rêvé cette nuit, et malgré la violence prégnante de ce texte, si bien rendue par la mise en scène et par l’engagement d’Amélie, ce n’était pas un cauchemar, car la beauté et la dignité humaine transcendaient les atrocités et la laideur. J’en ai été remuée dans le corps et l’âme. » Nathalie Lannuzel – Suisse

DVD-R – Durée 66min

©2011 Imag’in productions

ANDROMAQUE 10-43 d’après Jean racine – Adaptation François Douan, Lionel Chiuch et Kristian Frédric

Des temples de marbre de l’Antiquité aux quartiers généraux suréquipés du 21e siècle, Andromaque 10-43 témoigne de notre perpétuelle impuissance à trouver une harmonie avec le monde. Kristian Frédric, avec le respect qui s’impose, convoque Andromaque pour lui faire goûter les fruits amers de notre époque.

 

Coincés dans un bunker qui ne les protège plus de la violence du monde, à la fois voyeurs et proies, Andromaque, Hermione, Oreste et Pyrrhus tentent de reprendre le contrôle de leurs existences. Ils sont livrés à des démons dont les nouvelles technologies de communication amplifient la puissance. Andromaque 10-43 s’emploie à bousculer les enjeux dramaturgiques d’un classique qui retentit de l’incessant fracas de notre monde. Troie n’est pas très loin de Bagdad… Et les personnages, soudain descendus de leur piédestal mythologique, deviennent ces contemporains qui nous tendent un miroir implacable et cruel.

Captation du spectacle par les élèves du BTS Audiovisuel du Lycée René Cassin de Bayonne – 2h10

SCAPIN OU LA VRAIE VIE DE GENNARO COSTAGLIOLA

Entre éléments inspirés des célèbres Fourberies de Scapin de Molière, portraits fictifs de l’existence de ce personnage connu comme le loup blanc de la Commedia dell arte et véracité historique, François Douan crée, avec ce monologue, un jeu de miroir qui nous renvoie à notre propre existence, nos préjugés les plus ancrés et ces moments où nous n’avons jamais cessé de fuir.

Ici Scapin n’a rien perdu de son caractère, de sa fourberie, de sa célèbre truculence mais son destin le rattrape et là où il pensait ramender paisiblement les filets d’une vie consommée à toute vitesse, sans daigner un instant se retourner, il devra faire face aux vagues d’un passé qui le submerge.

Kristian Frédric

DVD Durée 1h29 – Lezards qui Bougent

© 2017 par SD 
Créé avec Wix.com

6 ter avenue jouandin

64100 Bayonne

05 59 50 36 60

  • Icône social Instagram
  • Facebook Social Icon