DANS LA SOLITUDE DES CHAMPS DE COTON

De Bernard Marie Koltès

CRÉATION MONDIALE

PROJET 2022/2023

Avec Xavier Gallais et Ivan Morane / Mise en scène Kristian Frédric / Décor Costume Enki Bilal

Avec l’aimable participation de Tchéky Karyo

Notes du metteur en scène

champs de coton.jpg

© Enki Bilal

Une ode à la vie à travers le chaos !

Kristian Frédric répond aux questions d’une Fondation 

 

- Pourquoi créer ?

Sans doute pour ne pas se taire, pour poser dans l’espace face à nous les questions des poètes, regarder notre monde à travers le prisme d’une langue, d’un voyage qui nous est offert. J’aime m’abandonner à une œuvre, peu à peu (comme le fera plus tard le spectateur) me lover en elle, la laisser me renverser pour mieux essayer de toucher les visions qu’elle nous insuffle. Puis, les offrir à tous, sans essayer d’affirmer, mais plutôt en voulant être le véhicule des émotions que la poésie transporte en nous. Dans un opéra la musique est là, porteuse d’émotions. Au théâtre il faut explorer l’invisible, l’arrière des mots ; mais quand on a la chance de côtoyer une langue comme celle de Bernard Marie Koltès, l’on sait que le voyage ne sera pas anodin. C’est peut-être en fait cela qui nous pousse à créer : traverser le miroir en compagnie d’un chantre de l’âme.

 

- Quel est le sujet de votre création ?

Le monde dans sa brutalité, dans son absence de désir, dans sa mécanique de la dissolution du rêve et de l’espoir. Quand Charon (le dealer) veut arrêter ce mécanisme infernal en proposant l’espérance et le désir comme armes contre la destruction, il va se heurter à un désir encore plus grand que celui de vivre. Pourrait-il nous libérer du poids du meurtre originel ? Ce qui se joue face à nous, dans ce texte, lors de cette confrontation entre le Client et le Dealer, c’est l’enjeu de notre univers. Quelle place laisse-t-on à nos rêves, à nos étonnements et à nos émerveillements ? Peut-on encore faire résonner l’espoir quand tout notre système veut nous entraîner ailleurs ? Peut-être même que ces deux êtres, qui se débattent devant nous, ne sont que le propre miroir de notre dualité ? 

 

- Dans le fond, quel sens accordez-vous au sujet choisi ?

Il est essentiel, car il conduit grâce aux mots de Bernard Marie Koltès, à ce qui a toujours guidé la quête des hommes depuis qu’ils ont regardé vers l’horizon, vers le ciel : « Quel est le sens de notre vie ? De nos désirs ? ». Euripide, Sophocle et tant d’autres ont gratté « cette croûte qui fait couler le sang » comme l’écrit Koltès. Mais en terre étrangère trouverons-nous le repos ou des bras audacieux et bienveillants pour nous accompagner ? Plus j’essaie de répondre à vos questions, plus je me rends compte que ce sont des interrogations et non des affirmations qui me viennent. C’est ce que je crois être le propre d’une grande écriture (qu’elle soit musicale ou verbale), qu’elle puisse nous entraîner dans les sinuosités de notre être, pour y trouver un peu de repos, un peu de calme et si j’ose, un peu de sérénité, peut-être même un peu de lumière.

« J’allais d’une lumière à une autre lumière » nous dit le client. 

- Que souhaitez-vous transmettre à votre

public ?

Si je puis me permettre, je ne crois pas que « le public » soit une entité à laquelle on puisse parler dans son entièreté, à moins de le manipuler. Dans une salle il y a autant d’individualités que de sièges. Chaque personne a sa propre histoire, son propre vécu. La rencontre a lieu dans un endroit défini ; mais chacun est unique face à la « discussion » qui s’ouvre. Je suis intimement convaincu que nous ne sommes pas le démiurge, que notre rôle (si l’en est-un) est de partager nos émotions et nos questionnements ; de faire que chaque envolée poétique et émotionnelle puisse voyager d’une façon privilégiée auprès de chaque individu. Il y a autant de « spectacles » que de personnes présentent. S’il y a une chose que j’aimerais réussir, avant tout, c’est de pouvoir atteindre ce que décrit Koltès dans Une part de ma vie : « Pour ma part, j’ai seulement envie de raconter bien, un jour, avec les mots les plus simples, la chose la plus importante que je connaisse et qui soit racontable, un désir, une émotion, un lieu, de la lumière et des bruits, n’importe quoi qui soit un bout de notre monde et qui appartienne à tous. »

 

- Quelle est la forme de votre projet ?

Je recréerais d’une façon poétique « les bords du Styx », l’endroit ou Charon officie. Je situerais l’action dans une contemporanéité et en même temps dans une intemporalité. C’est pourquoi il m’est apparu évident de faire appel à Enki Bilal pour créer cet univers. J’imagine une radicalité dans le décor qui, à la fois contraigne les mouvements et oblige les acteurs à aller au-delà. J’y entends aussi une langue commune : l’Araméen. J’y vois des éléments : le vent, la pluie, les cendres… Un endroit du monde où l’on ne peut plus se mentir, où l’on ne peut plus reculer… 

 

- Pour conclure, une courte phrase qui exprime l’essentiel de votre création ?

 Il y a quelques jours une fulgurance s’est invitée sur mon cahier : « Il faut écrire la mise en scène comme un opéra sonore ». Voilà, c’est peut-être cela cette création : créer une ode à la vie à travers le chaos !

Équipe artistique

 

Mise en scène : Kristian Frédric

Distribution : Xavier Gallais / Le client

Ivan Morane / Le dealer

Voix et chant: Tchéky Karyo

Création Décor et Costumes: Enki Bilal

Création Lumière : Yannick Anché

Création Sonore et Musicale : 

Hervé Rigaud

Assistante à la mise en scène :    Alessandra Domenici

Assistant décor : Philippe Miesch

Chargée de diffusion : Emmanuelle Dandrel

Réalisation supports communication : Studio Factory 64

Captation spectacle : Record Eye

 

Production

 

Produit par : Cie Lézards Qui Bougent Fabrik Théâtre Opéra / Bayonne

Co-produit par (à ce jour) :

Théâtre de la Ville / Paris 

Scène Nationale Espace Legendre / Compiègne

MAC Créteil

La MAL Thonon Evian

Studio Grande Armée / Neuilly-sur-Seine

Partenariat (à ce jour) :

OARA

 

Pré-achats (à ce jour) :

Scène Nationale du Sud-Aquitain / Bayonne 

Scène Nationale Chalon-sur-Saône 

Théâtre d'Aurillac - Scène Conventionnée

Théâtre de Gascogne - Scène Conventionnée / Mont de Marsan 

Calendrier

RÉSIDENCES DE RÉPÉTITIONS - JANVIER - FÉVRIER - MARS 2023

 

< 2 - 01 au 31 - 01 / Résidence à Paris /

En cours de recherche

< 1 - 02 au 15 - 02 / Résidence au Théâtre d’Aurillac - Scène Conventionnée /

Une résidence rémunérée OARA 

< 17 - 02 au 26 - 02/ Résidence à Paris / En cours de recherche

< 27 - 02 au 8 - 03 / MAC Créteil / Acquis

 

RÉPRÉSENTATIONS - MARS - AVRIL - MAI 2023

 

< 9 au 11 - 03 / MAC Créteil 

< 14 - 03  au 29 - 03 / Espace Cardin - Théâtre de la Ville (Paris) 

< 4 & 5 - 04 / Scène Nationale du Sud-Aquitain (Bayonne) 

< 7 - 04 / Théâtre de Gascogne - Scène Conventionnée (Mont de Marsan) 

< 11 au 13 - 04 / Scène Nationale Espace Legendre / Compiègne

< 20 - 04 / La Merise / Trappes

< 25 & 26 - 04 / Espace des Arts Scène Nationale Chalon-sur-Saône

< 2 au 3 - 05 / Théâtre d’Aurillac - Scène Conventionnée

< 6 - 05 / La MAL Thonon-Evian 

Soit à ce jour : de 29 à 30 représentations

 

REPRISE ENVISAGÉE 

Automne 2023 et/ou automne 2024

xavier-gallais-8781366.jpg
Ivan Morane BW -0075.jpg
Enki bilal 2.jpg
Tcheky.jpg

XAVIER GALLAIS

 

Formé au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique, il étudie avec Daniel Mesguich, Claude Buchvald, Muriel Mayette… Il travaille ensuite sous la direction de Benoit Lavigne dans Le Concile d’amour d’Oscar Panizza, La Journée des dupes de Philippe Haïm, Beaucoup de bruit pour rien, Roméo et Juliette, Adultères de Woody Allen, Baby doll de Tennessee Williams ; Daniel Mesguich dans Électre de Sophocle, Médée d’Euripide, Le Prince de Hombourg de Heinrich von Kleist, Du cristal à la fumée de Jacques Attali ; Jacques Weber dans Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand, Ondine de Jean Giraudoux ; Philippe Calvario, Roberto Zucco de Bernard-Marie Koltès ; Gilbert Desveaux, Les Grecs de Jean-Marie Besset ; Claude Bacqué, Septembre blanc de Neil La Bute... Récemment, il lit des extraits de À la recherche du temps perdu de Marcel Proust aux côtés de Bernadette Lafont et Robin Renucci.

Il met en scène notamment Les Nuits blanches de Dostoïevski.

 

Il obtient le Molière de la Révélation masculine pour Roberto Zucco en 2004 et le Raimu 2007 pour Adultère.

 

Au cinéma, il joue dans Deux jours à tuer de Jean Becker, Nos 18 ans de Frédéric Berthe, Musée haut, musée bas de Jean-Michel Ribes, Shakuntala (moyen-métrage en anglais) d’Amir Mansour.

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Xavier_Gallais

IVAN MORANE

 

Comédien, metteur en scène, auteur,

scénographe et éclairagiste, Ivan Morane, né en 1956, débute comme interprète en 1971, et comme metteur en scène en 1974.

Metteur en scène de théâtre, de grands spectacles et d’opéra, il a signé à ce jour environ 80 mises en scène dont « Faire danser les alligators sur la flûte de pan » avec Denis Lavant (Molière du meilleur seul en scène 2015), « Le pavé dans la Marne » de Jean-Paul Farré en 2017… 

Il a joué de 2014 à 2019 « La Chute » d’Albert Camus, Pétain dans « Le chemin des dames » de Bruno Jarrosson au Théâtre Essaïon et en tournée de 2017 à 2021, Trotski en 2020 et 2021 dans « Un amour de Frida Kahlo » de Gérard de Cortanze.

Au Festival d’Avignon 2021, il crée « Le procès Eichmann à Jérusalem » de Joseph Kessel au Théâtre des Halles qu’il met en scène et interprète seul en scène, ainsi que « Camus/Casarès, entre Passion et Création » avec Anny Romand au Théâtre du Chêne Noir. Tournée nationale du « Procès Eichmann » automne 2022.

En octobre 2021, il a repris à Sète et à Paris, à l’occasion du centenaire de la naissance de Georges Brassens, une création de 2008, « La Tour des Miracles » d’après le roman de ce dernier, interprété par Alexandre Schorderet et lui. Ce spectacle sera repris au Festival d’Avignon 2022 (Théâtre du Petit Louvre)

 

Ses projets en 2022 et 2023 :

Comme metteur en scène :

Monsieur Proust de Céleste Albaret avec Céline Samie (Festival d’Avignon et Paris/Lucernaire été et automne 2022)

Ceci et cela de Didier Vinson avec Didier Vinson (2023), un monologue sur Laurent Terzieff

 

Sociétaire de la SACD, il est Officier des Arts et Lettres.

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ivan_Morane

ENKI BILAL

 

Enki Bilal est né à Belgrade, en ex-Yougoslavie. Il arrive en France à l’âge de dix ans.

En dehors de son oeuvre en bandes dessinées, il est l’auteur-réalisateur de trois films pour le cinéma, de scénographies pour le ballet, le théâtre, l’opéra, d’expositions de peinture à travers le monde, et, récemment, d’installations à la Biennale de Venise.

 

Dernières Bandes dessinées, films, décors et costumes théâtre

. Les Fantômes du Louvre (scénario et dessin), Louvre Éditions - Futuropolis (coédition), 2012.

. Mécanhumanimal : Au Musée des arts et métiers (scénario et dessin), Casterman, 2013. 

. 2013 : Crazy Horse, vidéo-clip de la chanson de Brigitte Fontaine

. 2013 : Autour de la mémoire, vidéo-clip de la chanson de Tcheky Karyo

. 2015 : Roméo & Juliette d’Angelin Preljocaj, il réalise pour l’œuvre les décors et costumes.

. Graphite in progress (catalogues d’expositions de dessins crayonnés de Bilal) : Tome 1, Bdartiste, 2016 / Tome 2, 

  Bdartiste, 2018.

. Bug (scénario et dessin) : Livre 1, Casterman, 2017 / Livre 2, Casterman, avril 2019.

 

http://bilal.enki.free.fr

TCHÉKY KARYO

 

Né à Istanbul le 4 octobre 1953, Tchéky Karyo passe sa jeunesse à Paris où il apprend le métier de comédien. Il fait ses premier pas au cinéma dans “Toute une nuit” en 1982. Il est nommé aux Césars pour son apparition dans “La Balance” (1982). Dans les années 1980, on le voit dans “Le Marginal” (1983), “L’Amour braque” (1985) mais c’est grâce à “L’Ours” (1988) et “Nikita” (1990) qu’il devient populaire. Sa carrière devient internationale dans les années 1990 : “1492 : Christophe Colomb” (1992), “GoldenEye” (1995) et “The Patriot” (2000).

 

Filmographie :

2018 : Belle et Sébastien 3 / 2015 : La Résistance de l’air / 2014 : De guerre lasse / 2013 : Des Morceaux de Moi - Belle et Sébastien - The Way, La route ensemble / 2012 : Jappeloup / 2011 : Requiem pour une tueuse - Coup d’éclat - Forces spéciales / 2009 : Un homme et son chien / 2007 : Boxes - Le Mas des Alouettes - Les Dents de la nuit / 2006 : Boxes - Les boîtes / 2005 : Le Roi danse - Terre lointaine - Jacquou le Croquant / 2004 : Un long dimanche de fiançailles - Utopia - Ne quittez pas! / 2003 : Blueberry, l’expérience secrète - Taking lives, destins violés - L’Homme de la Riviera / 2001 : Fusion - Le Baiser mortel du dragon / 2000 : The Patriot, le chemin de la liberté - Saving Grace / 1999 : Que la lumière soit! - Babel / 1998 : Jeanne d’Arc - Comme un poisson hors de l’eau / 1997 : Dobermann - Addicted to love - Les Mille merveilles de l’univers / 1996 : Crying Freeman / 1995 : Goldeneye - Nostradamus / 1994 : La Cité de la peur - L’Ange noir / 1992 : 1492, Christophe Colomb - Isabelle Eberhardt - L’Affût / 1990 : Nikita - Corps perdus / 1989 : Australia / 1988 : L’Ours / 1987 : Le Moine et la sorcière / 1986 : Bleu comme l’enfer - Etats d’âme / 1984 : Les Nuits de la pleine lune -  Le Matelot 512 / 1982 : La Balance - Que les “gros salaires” lèvent le doigt !