CouverturePremiers%2520Amours%2520Silenc
couverture la chevauchée 12.jpg

À FEU ET À SANG OU LE DÉSIR BRÛLANT / Kristian Frédric

À cheval entre l’autobiographie et des réflexions sur l’art et le théâtre, écrit dans un style alerte et vif, À feu et à sang ou Le désir brûlant se lit comme un roman, car la vie et le parcours artistique de Kristian Frédric sont atypiques et très singuliers : fils de la rue et ancien boxeur amateur, Kristian Frédric utilise le théâtre comme une arme pour dénoncer  » un monde amnésique et inhumain « .

Le théâtre est une rédemption pour lui, un lieu sacré où tout doit se dire. Les textes de Catherine Richon, Jean-Pierre Siméon, Koffi Kwahulé, Denis Lavalou, Dominique Burucoa, Rémi Rivière, Frédéric Cloutier et Michèle Sales, qui accompagnent le récit de l’auteur, décrivent leurs rencontres, leurs collaborations, leurs complicités au théâtre et dans la vie.

Édition de la Pleine Lune, Montréal, 2007 / 248 pages

ISBN : 978-2-89024-178-7

VOYAGE AU CENTRE D’UNE CRÉATION

STORY-BOARD DE LA CRÉATION JAZ de Koffi Kwahulé

Ecrit par Kristian Frédric assisté d’Annabelle Stéfani et Margot Charon

Illustration : Patrice Lesparre

Couverture : Ken Lee

Réalisation : Sophie Darricau

Cliquez ICI pour plus d’informations

WE ARE NOT ANIMALS

Une trace laissée pour que chacun se souvienne

Ce livre est le témoignage d’une aventure fantastique qui a eu lieu durant un an au Lycée Georges Leygues ; pendant laquelle un metteur en scène de théâtre contemporain est venu avec toute son équipe accompagner les élèves dans un processus de création théâtrale (de l’écriture à la réalisation). Création qui s’est donnée au Théâtre Georges Leygues de Villeneuve-sur-Lot le vendredi 10 juin 2011 dans le cadre du festival Aux Arts Citoyens. Il est la trace laissée pour que chacun se souvienne que lorsque l’on donne la parole à cette jeunesse et que l’on sait l’accompagner, devant nous peut naître un acte créatif d’une force et d’une beauté rares. Plus de quatre-vingt lycéens ont participé à l’écriture et aux recherches de ce spectacle et trente d’entre eux ont collaboré à sa création.
C’est à tous que cet ouvrage rend hommage. À suivre ici.

Réalisation : Sophie Darricau

NOTES D'INEMPLOI (de la performance) 

Yann Marussich est performer. C’est un des rares performers en Europe qui vit de son métier. C’est un métier. Pour lui c’est le métier de vivre. Pour vivre il performe, il écrit, il dessine, il voyage dans le monde et à l’intérieur de lui. C’est un tout. Indissociable.

 

« Ces notes ont été écrites entre le 17 octobre 2011 et le 10 janvier 2012. Elles sont dans un ordre chronologique. Parfois poèmes. Parfois notes de travail. Parfois réflexions sur ce qui m’entoure. Parfois journal des performances. Mais tout ceci reflète bien mon état d’esprit de travail de performer. L’écriture est toujours présente. D’une manière ou d’une autre.  Je ne peux pas seulement me satisfaire d’une pratique physique. J’ai besoin de la traduire. Mais comme la traduction est quasi impossible je travaille donc l’écriture comme une interprétation de mon corps par le chemin des muscles du sang  des nerfs du souffle des rêves des pensées et des peurs. »

Réalisation graphique : Sophie Darricau

LES ENFANTS D'ICI

Gabrielle Duplantier aime ces enfants et sans doute aime-t-elle aussi sa ville de Bayonne. Pour autant, ce livre ne raconte pas cela. En saisissant au plus près le quotidien des enfants d’ici, elle met à nu ce qu’ils ont de commun ou d’égal à tous les autres : les enfants d’ici sont les mêmes qu’ailleurs.
Vincent Edin

 

GABRIELLE ET LES ENFANTS DU QUARTIER DES HAUTS DE BAYONNE
Gabrielle depuis plusieurs années initie les enfants de l’école Malégarie à la photographie. Son terrain de jeu, le quartier et un labo photo au sein de l’école. Gabrielle traverse les immeubles, leurs couloirs, les parcs, tourne autour des arbres, des grilles de fer, du béton, en rappelant à toute sa petite troupe, qu’il ne faut pas aller bien loin pour faire une belle photo – Le beau étant partout – Les enfants eux jouent, ils sont là, peut être pas trop pour la photo, on ne sait pas, mais la prof elle est plutôt cool et pis c’est quand même rigolo de faire ça…
Gabrielle, elle, fige ces moments d’échanges et de partages. Elle les observe, les voit vivre, jouer, danser, courrir, chanter, imaginer leurs rêves, se bousculer et grandir dans cet espace qui est le leur…

Réalisation graphique: Sophie Darricau

ANDROMAQUE CODE BREUER 

de François Douan – Livre issu du spectacle donné par les habitants des Hauts de Bayonne dans le cadre du festival de performances Rencontres improbables 8

Imaginez un code que l’on pourrait encore trouver sur les murs d’une cité.
Un code dont la signification aurait pu être oubliée, mais qui resterait gravé à jamais dans la mémoire collective.
Des lettres Ἀνδρομάχη qui orneraient ici ou là les murs, les véhicules, les cages d’escalier. Une armée de lettres véhiculées par une mémoire balbutiante qui n’aurait pas perdu cependant le souvenir du tracé.
Au départ les bâtisseurs de nos cathédrales se passaient leurs savoir-faire à travers des esquisses à même le sol.Ils se transmettaient leurs mémoires par l’opération du geste.
Ces lettres que l’on trouve encore incrustées dans la Cité Breuer témoignent d’une histoire très ancienne, de ces histoires que l’on pense révolues, mais qui résonnent toujours aujourd’hui.
L’histoire d’Andromaque fille de Eétion n’est-elle pas aussi un peu celle d’Amira qui habite au 5 ter de l’avenue Jouandin ? Euripide et Racine en leur temps ont questionné cette légende.
Aujourd’hui à travers cette performance qui a eu lieu au Complexe sportif de Sainte Croix à Bayonne, nous avons à nouveau réveillé ce mythe aux sons stridents de nos obsessions contemporaines. VOIR

Réalisation : Sophie Darricau

ANDROMAQUE 10-43

d’après Jean Racine

Adaptation de François Douan, Lionel Chiuch et Kristian Frédric

Parution : 2014 - VOIR

108 pages

Les éditions de la Pleine Lune

Version papier : ISBN 9782890244160 – 20,00 $

http://www.pleinelune.qc.ca

SCAPIN OU LA VRAIE VIE DE GENNARO COSTAGLIOLA 

de François Douan

Sur le port de Naples, un étranger est à la recherche d’un homme. Pas n’importe lequel. Il a besoin d’un service très spécial, un de ces tours de funambule affrontant des montagnes en équilibre au-dessus du vide, qui exige autant d’ingéniosité, d’astuce et de témérité que peu de scrupules. L’étranger a sondé marins, débardeurs et aubergistes. La réponse a été unanime : le vieux ! Allez jusqu’au bout du port et vous le trouverez ! C’est lui qui peut vous arranger ça… s’il en a envie !…

Le vieux, le voici. Il répare des filets. Il se nomme Gennaro Costagliola. S’il s’est rabattu sur ce petit métier, c’est pour limiter le contact avec ses congénères, fuir le poids d’une réputation qui lui pèse. Autrefois, on l’appelait Scapino, ou Scapin. On célébrait sa ruse et son talent pour les intrigues – souvent qualifiées de « fourberies ». Mais lui ne veut plus répondre à ce sobriquet. Au jeune-homme qui le presse, il révèle qu’il n’y a là qu’une légende, que Scapin est un mythe.

Mais pourra-t-il briser la malédiction qu’il s’est lui-même imposée ? Cesser, au risque de sa vie, d’être encore et toujours celui qui fuit, qui s’échappe ? Vaincre enfin Scapin et faire revivre Gennaro ? VOIR

Réalisation : Sophie Darricau

PREMIERS AMOURS

Des écrits, des témoignages, des scénarii, des photos de tournage, des interview d'acteurs, des jeux, c'est tout ça Premiers Amours Silence ça tourne ! et bien plus.

 

Premiers Amours
Huit histoires d’amour,
huit instants de vie
         /
Alice a dix-huit ans et tombe enceinte,
Suzanne du haut de son arbre observe le monde,
Marie-France attend son papa sur le quai
de la gare,
À Oran, Françoise court embrasser Émile,
Pierette roule toujours plus vite,
Roger veut se marier avec Nel,
Véronique veut faire l’amour
et Eliane écoute Wagner.
       /
Un couple danse,
Une grand-mère attend sa petite fille,
Une enfant joue,
Des hommes et des femmes se rencontrent,
Une femme chante,
Un homme se souvient,
Des amis fêtent un anniversaire,
Deux femmes se sont assoupies
à l’ombre d’un arbre.

Soo Lee

LA CHEVAUCHÉE DES ÉTOILES

CONVERSATION SCÈNE MUSIQUE

 

Une symbiose atypique.

 

Telle pourrait être considérée La Chevauchée des étoiles, titre joycien à souhait, juste expression d’une rencontre inédite entre un chef d’orchestre

– Daniel Kawka – et un librettiste-metteur-en-scène – Kristian Frédric – qui se forge autour de l’opéra du brillant Benoît Menut – Fando & Lis –. Sa musique obtempère une polyphonie sereine et délibérée envers l’étrange récit de Fernando Arrabal, un incessant enthousiaste créateur. Il vrille au temps la mémoire de ceux qui savent l’exclusion, toujours en quête du merveilleux, inatteignable apparemment.

 

Durant le temps des répétitions, certains aléas du metteur en scène furent notés par le chef d’orchestre, pour percuté qu’il fut, concevant naturellement une sorte de mémorandum ou, plus succinctement exprimé, un talisman.

 

Ainsi naquirent ces Conversations Musique Scène saluées par Alain Mercier comme « du jamais vu » et mises en lumière par Philippe Olivier pour lequel

« ce très beau livre de réflexions résulte d’une magnifique réalisation de spectacle vivant. » Présentement, où l’exigence est sans appel, telle une partition, cet ouvrage à quatre mains émeut et nous confronte à un dialogue d’une rare portée.

 

Samuel Tastet